Comment choisir son fard à joues ?

choisir son fard à joues

La texture du fard à joue

Le fard à joues version poudre présente l’avantage d’être appliquée et estompée facilement. Comme c’est celui qui est le plus demandé, il se décline en un large éventail de teintes. Par contre, son application nécessite un pinceau de très bonne qualité pour un résultat à la hauteur de vos espérances. Ne vous contentez pas d’un pinceau de poudrier.

Le fard à joues version crème convient tout particulièrement aux peaux sèches ou qui ont abusé du soleil. S’étalant aisément et sans filer dans les ridules et les rides, il donne de l’éclat et un coup de jeune à la peau. Pour l’appliquer, la pulpe des doigts et une éponge font l’affaire.

Le blush en version liquide ou gel seront privilégiés par celles qui recherchent une authenticité de couleurs, avec un rendu très naturel, même en l’absence de fond de teint.

Un fard à joue selon la couleur de votre peau

Le blush se choisit en tenant compte de la couleur de peau. Il faut opter pour les teintes qui s’adaptent à votre teint. Les peaux claires seront valorisées par des fards à joues de nuances beiges, roses ou roses fauves. Les peaux qui tendent vers le jaune ou l’olive préfèreront les teintes brunes chaleureuses, les oses et les prunes. Les peaux mates se tourneront vers les tons fuchsias, prune vif, bronze et brique. Pour les blondes vénitiennes et les rousses, les nuances pêche, bronze ou corail sont celles qui leur conviennent le mieux. Pour tester si la couleur du blush vous convient, essayez-le sur l’intérieur du poignet. Le dos de la main est un peu plus foncé que le visage donc prenez un ton plus clair si c’est là que vous préférez l’essayer.

Un fard à joue selon les saisons

En été, le blush peut être troqué par des poudres bronzantes, poudres de soleil ou terracottas. Saupoudrées sur le nez, les pommettes, le menton, et à la naissance des cheveux, elles vous donneront une bonne mine ensoleillée et pimpante. Néanmoins, si votre peau est claire, ne choisissez pas les tons trop orangés ou trop foncés. En hiver, il faut se rappeler que la peau est plus pâle. Les couleurs vives sont donc à éviter.

C’est en forgeant dit-on que l’on devient forgeron. Il en est de même pour la pose du fard à joues. C’est au fur des essais que vous trouverez le blush qui vous convient le plus, et la manière dont il optimise le plus votre visage. Un peu de technique et de pratique, et vous verrez que votre fard ne vous fera jamais piquer un fard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *