Les rouges à lèvres

rouge à lèvres

La beauté est avant toute chose une affaire de femme, une affaire délicate qui requiert un soin et une attention permanents, au quotidien. Depuis la nuit des temps, les femmes – toutes nationalités confondues – ont eu leurs secrets de beauté, transmis de génération en génération. Ces recettes ont été jalousement gardés avant de servir de base aux produits cosmétiques modernes

qui ne connaissent plus de frontières et se sont mondialisés a leur façon. Crayons à cils ou à sourcils, mascara, fond de teint ou poudre, les produits cosmétiques ne sont pas seulement conçus pour embellir la femme, mais aussi pour soigner sa peau et la préserver le plus longtemps possible des inévitables détériorations causées par le temps. Produits complets, les produits cosmétiques ne font plus l’objet du dédain que la populace leur avait accordé à leur apparition – les croyant réservés aux femmes de petite vertu. Le rouge à lèvres a été l’un des premiers produits à succès du monde de la cosmétique et aujourd’hui encore, il tient la première place en matière de ventes. Décliné en plusieurs versions, coloris et textures, le rouge a levre est l’outil de séduction par excellence. Voici quelques conseils pour bien le choisir et l’utiliser.

Généralités sur les rouges à lèvres

La majorité des rouges à lèvres sont fabriques à base de pigments naturels mêlés à des produits de conservation, hydratants et protecteurs qui sont issus d’une recherche pointilleuse et continue menée dans l’antre des plus grands laboratoires du monde. Leur rôle premier est de conférer aux lèvres un ton, une couleur choisie, mais le résultat est bien souvent plus pittoresque qu’une simple coloration. Le rouge a levre transforme littéralement celle qui le porte, à condition bien évidemment que les couleurs aient été harmonisées et le produit bien appliqué. D’ailleurs, le monde du spectacle et du cinéma a été le premier à exploiter à fond ce produit magique, avant qu’il ne se démocratise définitivement pour séduire presque toutes les femmes.

Pour mieux connaitre la famille des rouges a lèvres, il faut savoir qu’elle compte de nombreuses gammes et une impressionnante variété de couleurs qui est ressortie et renouvelée au fil des saisons par les créateurs. Les types de rouge a levre ont évolué avec les mœurs et la technologie. Les industries cosmétiques ont aujourd’hui à leur disposition des appareils ultraperformants qui leur permettent de mettre au point des produits résistants et novateurs.

Les rouges à lèvres peuvent être classés en huit grandes catégories qui ont chacune leur particularité. Les rouges à lèvres mats sont les plus stables de tous et ont une texture crémeuse qui est très confortable à porter tandis que les laqués sont beaucoup moins stables mais offrent une plus grande pigmentation. Les gloss sont à distinguer des brillants à lèvres. Les premiers peuvent être transparents ou colorés et intègrent un principe hydratant tandis que les seconds sont avant tout utilises pour donner du volume à des lèvres ultraminces.

Ces deux catégories peuvent être aisément confondues avec les rouges à lèvres transparents qui eux, sont utilisés par les coquettes qui veulent garder un éclat naturel tout en sublimant leurs lèvres. Pour un effet spectaculaire et élégant, les rouges à lèvres nacrés ou satinés sont conseillés par les professionnels. Confortables et résistants, ils sont voyants sans être vulgaires et permettent toutes les fantaisies. Mais en matière de résistance, rien ne vaut le rouge a levre permanent qui, grâce à la présence de poudre dans sa composition, a une tenue sans équivoque et un effet sublimateur hors-pair. Maintenant que le rouge a levre n’a plus de secret pour personne, il est temps de passer aux choses sérieuses et d’apprendre comment l’utiliser.

Comment bien utiliser le rouge à lèvre

Si utiliser et appliquer un rouge à lèvres semblent au premier abord des actes d’une extrême facilité, les professionnels du maquillage ne cessent d’avertir leur clientèle sur les dangers de la négligence en la matière. La moindre faute de goût a un effet dévastateur sur l’ensemble de l’apparence extérieure et même une paire de chaussures en diamant ne pourrait racheter un rouge a levre écarlate accordé à un tailleur turquoise ! Pour éviter de connaître ce genre de mésaventure, il faut choisir la couleur de son rouge à lèvres en fonction de son style de maquillage (naturel, sophistiqué ou autre), puis en fonction de sa texture, et enfin en fonction de la forme des lèvres où il sera applique. En parlant d’application, différentes techniques sont proposées pour mieux la faire aboutir mais la meilleure reste celle qui est mentionnée ci-dessous, et la pire celle qui consiste à passer son rouge a levre a la sauvette.

Pour un résultat sans bavure et digne des grands salons de beauté, les lèvres doivent en premier lieu être exfoliées puis hydratées avec une lotion adaptée. Ce soin doit se faire régulièrement mais pas seulement avant le maquillage. Il permet de disposer de lèvres propres et douces comme du velours. Avant de poser le rouge à lèvres, il existe quelques étapes primordiales qu’il faut suivre à la lettre.

D’abord, un peu de fond de teint ou de poudre de maquillage libre pour préparer le « terrain », puis le traçage du contour des lèvres avec un crayon spécial, selon le style désiré et approprie : dans un ton plus foncé que le rouge si les lèvres sont déjà pulpeuses, dans un même ton que le rouge si le crayon sert de doublure à un produit peu stable, un tracé intérieur ou extérieur selon que l’on veuille rétrécir ou agrandir la taille des lèvres…les possibilités sont infinies.

Le rouge a lèvre est ensuite appliqué à la brosse ou au pinceau, puis allégé avec un mouchoir en papier avant d’être compacté avec un peu de poudre. Il est ensuite réappliqué pour une plus forte tenue puis l’opération se termine avec l’utilisation d’un fixateur. En quelques minutes, le visage change radicalement et ce, pour toute la journée – ou la soirée ! Un dernier conseil pour la route : les blondes doivent opter pour des teintes douces, les brunes pour des teintes chaudes tandis que les femmes mûres éviteront les couleurs criardes ou trop foncées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *